top of page

Entretien avec Arijan Kaliterna, champion de Normandie 2020 des 11-12 ans et 2022 des 13-14 ans

Décembre 2022


NB : Un entretien avec son père, Aleksander, effectué en novembre 2021, est aussi sur le site dans la rubrique des « Entretiens avec », catégorie « Compétitions »..


Arijan, âgé de 14 ans en 2022, est licencié au TCG depuis 4 ans. Il est sur la liste des jeunes de niveau régional du Ministère des Sports, l’exonérant du confinement imposé par la pandémie Covid en 2020, afin de s’entrainer pour le Championnat de Normandie qu’il remporte ! En 2021, il est Vice-champion de Normandie dans la catégorie des 13-14 ans, qu'il gagne en cette fin de saison 2022. Entrainé par la Ligue de Normandie de tennis, il est interne au centre de Sotteville. Classé 2/6, il joue en équipe première Senior de Gisors.



- Max Coquin, Responsable Commission Jeunes de la Ligue

- Olivier Halbout, Président de la Ligue de Normandie

- Le finaliste

- Arijan, Champion de Normandie 2020 des 11-12 ans



* B.V. : Tes premières années, tu jouais au football, mais les impératifs d’entrainement et de compétitions, en football et au tennis à haut niveau, ne sont pas compatibles. Comment places-tu tes plaisirs de jouer au football et au tennis ?

- Ajian : Etant considéré comme hyperactif, à 5 ans, je jouais à Gisors, au milieu de terrain et y prenait beaucoup de plaisir.


* B.V. : Tu as été à l’école de tennis d’Etrépagny, encadré par Martine Langlet, puis Julien Falaise et la 3e année par la monitrice de tennis Emilie Duval, formée à Gisors. Quels souvenirs gardes-tu de cette période ?

- Ajian : Je garde de bons souvenirs, jouant parfois, dès 7 et 8 ans, contre des adultes.


* B.V. : Les séances de détection d’Arnaud Leroux, entraineur départemental de l’Eure, te place avec un bon potentiel dans les enfants de ta catégorie d’âge. Tu es licencié au TCG en septembre 2018 et est champion de l’Eure en avril 2019. Quelles sont tes premières impressions au club gisorsien ?

- Ajian : J’avais plus de compagnons de jeu à Gisors, plus d’heures d’entrainement. Elles étaient plus intensives.


* B.V. : Comment s’effectue ton parcours scolaire ? Quelles sont tes facilités d’absence pour des tournois à distance ?

- Ajian : J’ai été en maternelle à Margny, puis en primaire à Longchamps, avant de passer au collège Louis Pasteur à Petite Couronne, près de Rouen. Je suis actuellement en 4e. J’étais souvent le meilleur de ma classe. J’ai des « heures aménagées », au CRJS (Centre Régional de la Jeunesse et des Sports) : tennis de 8 h à 9 h 30 puis école de 10 h à 15h30, reprise du tennis de 16 h à 18 h. Un minibus nous emmène à Grand Quevilly sur des courts en terre battue à l’extérieur ou à Petite Couronne sur les 3 courts en salle sur moquette. Le mercredi, après le collège de 8 h à 12 h, l’entrainement est au centre de ligue d’Honfleur. Le rattrapage scolaire est facilité par les copies de mon camarade de chambre, à l’internat.


* B.V. : Comment estimes-tu ton caractère ?

- Ajian : Après avoir été agité en bas âge, je suis devenu plus calme.


* B.V. : Sur le court, te classes-tu comme joueur offensif ou défensif ?

- Ajian :Offensif.


* B.V. : En 2020, malgré ce début de pandémie mondiale au Covid, avec fermeture des salles de sport, tu es autorisé à t’entrainer, car les jeunes sportifs de niveau régional sur la liste du Ministère des Sports ont cette dérogation. La FFT annule toutes les compétitions sportives de la saison 2020, sauf les championnats régionaux des 11-12 ans et des 13-14 ans. Ainsi tu deviens à Honfleur champion de Normandie des 11-12 ans. Quelles sensations ont accompagnées ces performances ?

- Ajian : Ce 1er titre ne m’a pas surpris, puisque j’étais favori par mon classement. Il m’a donné de la confiance.


* B.V. : En 2021, des contraintes sanitaires persistent mais de nombreuses compétitions reprennent, avec les mesures de précaution remplacent le confinement. Ainsi, à 13 ans, tu es Vice-champion de Normandie des 13-14 ans. Quelle évolution constates-tu cette saison 2021 ?

- Ajian : Je constate que j’ai tout de même réussi à m’entraîner malgré les contraintes sanitaires, grâce à une dérogation de la mairie de Gisors pour les athlètes de haut niveau, j’ai réussi à jouer dans la bulle du TC Gisors. Cela m’a permis de ne pas prendre de retard par rapport aux meilleures de ma catégorie d’âge.


* B.V. : A l’automne 2021, le début de la saison commence par les interclubs d’hiver. Tu joues avec Doriam Le Biavant (3/6), Thibault Degalbert (5/6), François Constantin (15/1) et le capitaine Jean Philippe Nariana (15/1). Cette équipe H1 assure le maintien en finissant 4é de sa poule en Régional 2. Suivant vos disponibilités, votre entrainement est le samedi midi. Que penses-tu de cette ambiance d’équipe, qui te rappelle sans doute le football ?

- Ajian : En effet cette ambiance ressemble à celle du football, même si, quand je jouais au foot, c’était avec des gens de mon âge alors que, pendant les matchs par équipes avec Gisors, mes coéquipiers sont des adultes. J’adore tout de même l’ambiance, je m’entends bien avec tous les membres de l’équipe, et ça c’est vraiment essentiel si on veut gagner des rencontres.


* B.V. : Dans quel état d’esprit abordes-tu fin octobre 2021, le tournoi d’Avranches, que tu gagnes et qui te pré-qualifie pour le célèbre Tournoi des « Petits As » de Tarbes, véritable championnat du monde des 13-14 ans ?

- Ajian : Je suis très content de m’être qualifier pour le tournoi des Petit As de Tarbes, qui était un de mes principaux objectifs.


* B.V. : Classé 4/6 fin janvier 2022, tu pars au Centre de xx, avec Joël Thenard, entraineur de ligue. Quel entrainement as-tu effectué et quelle ambition as-tu avant cette épreuve prestigieuse, qui a vu passer Nadal, Murray, Gasquet, Hingis, Henin et de nombreux autres futurs champions ?

- Ajian : J’ai continué mes entrainements habituels. J’étais déterminé, mon objectif était d’aller au bout de la compétition. J’étais très motivé.


* B.V. : Le 20 janvier 2022, à Tarbes, vous êtes 40 jeunes, pré-qualifiés français à espérer atteindre les 5 premières places, permettant de rentrer dans le tableau des qualifications internationales. Au 1er tour, tu élimines logiquement un classé 15/1, par 6/2 6/1. Par contre, le 2e tour est une forte déception avec cette défaite 6/1 6/3 face à un classé 15, même si mince consolation, son niveau, supérieur à son classement, l’amènera au dernier tour des qualifications. Ensuite, le seul garçon sorti de ces qualifications perd au 1er tour du tableau final contre un russe. Comment as-tu vécu cette épreuve et ces différences de niveau ?

- Ajian : J’ai mal vécu cette épreuve, avant et pendant mon match, car j’étais très stressé. Je n’ai pas réussi à me relâcher et installer mon jeu durant toute la partie. J’ai tout de même appris de mon erreur. J’en ai aussi discuté avec mes entraineurs afin de résoudre ce problème, qui commençait à devenir de plus en plus fréquent. C’est une erreur que je ne refais plus durant mes matchs désormais.


* B.V. : En février 2022, je t‘ai vu gagner la finale du Tournoi international de Tourly contre un autre 3/6, avec une belle sérénité, puisque tu ne t’énerves pas lorsque ton adversaire reprend ton service à la fin du 2e set au moment de conclure en ta faveur. Dois-tu faire un effort intérieur ou ce calme est lié à ton caractère actuel ?

- Ajian : Je pense que c’est principalement dû à mon caractère, même si de temps en temps ça m’arrive d’être nerveux. Je m’énerve à cause de mon envie de gagner à tout prix, mais ce scénario arrive de moins en moins désormais. Je commence à mieux gérer mes émotions. Même si je me fais « breaker » en fin de match, comme durant la finale du tournoi de Tourly, cela ne doit, ni affecter mes émotions ni mon niveau de jeu, car je suis devant au score et il faut que je reste concentrer afin de terminer le match.


* B.V. : En avril 2022, tu joues ton 1er tournoi Europe, en Croatie, pays d’origine de ton père, dans le club de l’ancien bon joueur mondial, puis coach de Federer, Lubicik. Tu totalise 8 victoires, 3 en qualifications puis 5 dans le dernier tableau, avant de t’incliner en finale. J’ai suivi, ainsi que plusieurs autres membres du TCG, sur nos écrans d’ordinateurs, ta demi-finale et ta finale, avec grand plaisir. Des dirigeants d’autres sections sportives de l’Entente Gisorsiennes ont exprimé sur Whatsapp leurs félicitations. Quelle expérience retires-tu de ce tournoi ?

- Ajian : Je suis vraiment très heureux d’avoir gagné mes premiers points Tennis Europe, c’était une expérience incroyable ! Suite à mes précédentes défaites, assez frustrantes, le fait d’aller en finale d’un « Tournoi Tennis Europe » m’a complétement relancé dans ma saison et cela m’a donné beaucoup de confiance.


* B.V. : Avec qui t’entraines-tu au CRJS ?

- Ajian : Le plus âgé et mieux classé, est William Jade, 16 ans et 2/6, de Mont Saint Aignan. Ensuite, Maxime Lebebguet, 14 ans et 5/6, de Bourg Achard, et ceux de 13 ans Gaby Pecatus, 5/6 de Fécamp, Louis Henriet, 15 de Cabourg, Titos Esclapes, également classé 15, de Bourg Achard, et Daniel Jade 2/6 comme son frère, de Mont ST Aignan. Parfois s’ajoute la N°1 française de 13 ans, Laura Pope, classée 1/6.


* B.V. : Dans ton niveau de jeu, quelles sont tes forces et tes faiblesses, et donc tes priorités d’entrainement ?

- Ajian : Ma principale force est mon coup droit. Ma faiblesse est surtout ma volée qui est peux efficace. Il faut que j’améliore mon service car celui-ci peux et dois devenir une vraie arme, du fait de ma taille. Je dois aussi m’améliorer dans mes retours de services, car de temps en temps il m’arrive de donner le point un peu trop rapidement.


* B.V. : Quels sont les objectifs pour cette saison 2022-2023 ?

- Ajian : Mes objectifs de l’année dernière étaient de remporter au moins 1 tournoi Tennis Europe et de gagner le championnat de L’Eure ainsi que celui de Normandie, chose que j’ai fait. Malheureusement je n’ai pas réussi à gagner un « Tournoi Tennis Europe », même si j’ai tout de même fais une demi-finale et une finale en Croatie.

Mes objectifs pour la saison 2023 sont tout d’abord de regagner le championnat de l’Eure ainsi que celui de Normandie pour se qualifier au championnat de France qui se jouera à Roland Garros et de remporter ce tournoi. Cela nécessite d’être sérieux à l’entrainement et de regagner de la confiance pour ainsi progresser. Un autre objectif est de gagner mes premiers points ITF Juniors. Mon objectif de classement est de finir l’année en étant 0.



* B.V. : Quels sont tes loisirs préférés ?

- Ajian : En plus du tennis, jouer au basket, et visiter des pays.


* B.V. : Au collège, quelles sont tes matières préférées ?

- Ajian : l’histoire, la géographie, la physique et la chimie.


* B.V. : Imagines-tu déjà une orientation professionnelle ?

- Ajian : Professionnel dans le tennis.


* B.V. : Je te remercie pour cet exercice particulier d’entretien sur ton parcours sportif. Je te souhaite de continuer à te faire plaisir dans la pratique du tennis, en conservant ta santé et en réalisant tes objectifs.


Recent Posts

See All

Entretien avec Aleksandar Kaliterna, père d'Arijan

Novembre 2021 La famille Kaliterna s’installe dans l’Eure, en 2012. Aleksandar, le papa, d’origine croate, est un ancien joueur de basket de haut niveau, jouant en ligue A en Italie. L’ainé de ses 2 f

Comments


bottom of page