top of page

Entretien avec Claude MALYSSE Président de l'Entente Gisorsienne


Claude Malysse est un sportif gisorsien de longue date. Joueur de volley et avant centre de l’équipe de football de l’Entente gisorsienne, il a maintenu sa forme l’été par du tennis pratiqué en loisirs. En 2013, il remplace Christian Lancesseur à la présidence de l’Entente Gisorsienne et est en poste à ce jour. Sa polyvalence sportive lui permet d’être à l’aise dans toutes les discussions, notamment à propos des installations, des subventions, des performances sportives.


* Bernard Vannier : Quand et ou as-tu commencé tes activités sportives ?

- Claude Malysse : En 1961 j’ai 10 ans je rentre à l’Union Sportive d’Etrépagny, section football, jusqu’en 1971, ou je signe pour Saint Clair sur Epte. En 1972, je signe à l’Entente Gisorsienne jusqu’en 1995.

. En 1968, je signe à l’EG, section Handball (Entraineur M. Lecha).

. En 1973, je signe à l’EG section Volleyball, avec des compétitions pendant 10 ans, puis en loisir jusqu’ en 1995.

. De 1974 à 1976, je prends une licence au club de Tennis.


* B.V. : En 2013, dans quelles conditions, as-tu pris la succession de Christian Lancesseur?

- CM : En retraite fin 2011 et membre du bureau de la Section Volleyball, Christian (qui veut arrêter) me demande d’entrer au Comité Directeur de l’Entente en 2012. En 2013, je me présente comme président et suis élu.


* BV : Quel bilan as-tu effectué après la première année ?

- CM : L’Entente est en plein questionnement. En 2012, le football veut démissionner, le Bal Trap parle de partir, la Pétanque se retrouve au château et le Volley annule son engagement de l’équipe Senior. L’Entente a perdu un procès pour licenciement d’un chauffeur de car (4500 €) et un contrôle URSAFF se présente... L’EG a 15 sections et 1900 membres, dont 158 du Ball-Trap et 262 du Football sur le départ. Aucun Esprit de groupe, chaque section reste individualiste. Mon rôle cette première année ne sera que pédagogique : rassurer et rassembler, éviter l’éclatement de l’Association.


* BV : Estimes-tu que la gestion des sections des sports collectifs est différente de celle des sports individuels?

- CM : La gestion financière est identique. La gestion humaine est différente. Le relationnel est plus intense dans le sport Individuel et donc plus global dans le collectif car il y a possibilité de déléguer.


* BV : Comme certains, crois-tu que le bénévolat est en crise et que les volontaires, notamment jeunes, sont en baisse, ou comme d’autres que la situation n’a pas changé et que cette phrase se retrouve dans des discours de plus de 30 ans ?

- CM: Je pense que rien n’a changé. Les bénévoles ne sont ni plus, ni moins nombreux. Mais il y a beaucoup plus d’Associations, et pas que sportives. La tranche d’âge sera toujours la même ainsi que la motivation. Le bénévolat n’étant pas rémunéré, c’est un état d’esprit qui ne peut pas motiver tout le monde.


* BV : Apres le retour du club de handball au sein de l’Entente Gisorsienne en novembre 2019, penses- tu que toutes les disciplines sportives de Gisors en feront partie prochainement ?

- CM : S’il ne tenait qu’à moi OUI !!! Toutes les sections auraient avantage à adhérer à l’Entente, mais il faudrait changer quelques règles et la mentalité de certaines sections. Pour adhérer, ils doivent sentir un avantage : protection, défense, solidarité, effet de groupe (grand groupe). L’Entente doit donc revoir la communication, les idées de rassemblement et de communion. Depuis 2013, l’EG est passée de 15 à 25 (bientôt 27) sections et de 1900 à 3000 Adhérents.


* BV : Les Olympiades des 100 ans de l’Entente Gisorsienne ont rassemblé 400 primaires le jeudi 3 octobre 2019, 350 jeunes des 2 CES (Victor Hugo, Pablo Picasso) le vendredi 4 octobre et 150 membres des sections de l’Entente et des Services de la Ville le samedi 5 octobre. La soirée au Gymnase Nelson Mandella réunit de nombreuses personnalités locales, régionales et même nationale puisque le Ministre des territoires Sébastien Lecornu a participé à la remise des récompenses. Quels ont été les principales difficultés dans l’organisation de cet anniversaire ? Quels commentaires as-tu reçu secondairement ? Et quels souvenirs en garderas-tu ?

- CM : Un peu (voir beaucoup) de solitude pour le fil conducteur, après les réunions peu de volontaire, un dossier subvention (leader) pas évident… mais peut être un manque de partage décisionnel de ma part. Recevoir un ministre est très compliqué et est très stressant. Recevoir une demande de contribution financière par certains professeurs d’EPS, est une contrariété qui m’a enlevé une partie de ma satisfaction. Quatre personnes (Cédric Viel, Jean Marie Goy, José Cerqueira et Odile Ple) m’ont énormément aidé, ils ont été essentiels. Evènement à mon avis exceptionnel, dans son contenu, sa durée et la diversité des personnes impliquées. 1000 Elèves, 24 semaines d’info médiatique (Impartial et Info Municipale Hebdo), 500 personnes au gala. Et bien sûr un Ministre et du beau monde…Un Livre (ton Livre) exceptionnel sur l’Histoire de l’EG, qui restera dans les Archives Municipales. La plus importante des retombées est la satisfaction des sections, des élus et autres participants, d’avoir participés au Challenge du samedi. Ils demandent de renouveler l’Opération. De nouvelles Sections se sont déjà inscrites. Les bénévoles récompensés sont très satisfaits, heureux, voire émus. C’est à renouveler sous une autre forme, car d’autres bénévoles attendent leurs reconnaissances. Félicitation des ELUS, message du Ministre. Les Instances OFFICIELLES ont pris conscience de l’importance de l’Entente Gisorsienne. Les sections non invités ont Jalousé l’évènement. Pour ma part, bonheur, fierté et un souvenir exceptionnel (grand moment de ma Vie). Je pense que dans mon Passage à l’EG : ce sera l’évènement phare.


* BV : Quels sont tes principales priorités pour les prochaines années de l’Entente Gisorsienne ?

- CM : Continuer à faire adhérer de nouvelles Sections à l’ENTENTE. Rassembler, unifier et fédérer. Développer un service Communication commun. Avoir un site pour les 3000 Adhérents. Faire communiquer les sections entre elles, afin de connaitre et suivre tous les événements et manifestations de chacune d’elles. Assister à une rencontre sportive de chaque section. Renouveler le Challenge Sections, voir le modifier, repas, remise de récompenses aux bénévoles, remise du Trophée Entente. Faire que l’Entente soit un passage incontournable dans le Sport de Gisors.



Comments


bottom of page